La diète protéinée

Pour maigrir if faut manger de manière désequilibrée en provoquant une carence ciblée pour perdre les graisses uniquement.

Presque tout le monde a entendu dire que pour maigrir il faut manger des protéines. Il est évident que la protéine représente notre structure vitale (les muscles sont faits de protéines, ainsi que les reins, le foie, les hormones, les enzymes etc…).

Si au cours de l’amaigrissement nous attaquions malencontreusement cette structure vitale, l’organisme se dévitaliserait. C’est exactement ce qui arrive aux personnel qui maigrissent de manière erronée : elles ont le teint pâle, perdent leurs cheveux, se sentent fatiguées etc.

Si la carence que nous devons induire ne devait pas contenir de protéines qui servent au maintien de la masse musculaire et à la vitalité du corps, à quoi devrions-nous renoncer? Nous devrions supprimer les graisses et les sucres, qu’ils soient lents (pains, pates, féculents etc.) ou rapides (alcool, glucose, fructose et pâtisseries en général).

Les diètes protéinées fonctionnent exactement de cette façon : d’une part on élimine sucres, alcool et graisses; et de l’autre on apporte des protéines pures pour empêcher l’organisme de mettre en action l’épargne énergétique diminuant le métabolisme de base, ayant pour conséquence une perte de la masse maigre (voir schéma). Les protéines pures protègent donc la masse musculaire. Ce qui mettra donc en “échec” notre organisme qui, ne pouvant plus baisser la consommation d’énergie et ne recevant plus ni glucides, ni graisses, sera contraint de recourir a ses propres réserves. Ce mécanisme s’appelle la cétose.

Les aliments protéinés

Quels sont les besoins journaliers en protéines pour maintenir la masse maigre? Serait-il possible de trouver cette quantité dans les aliments traditionnels (viande, poisson, œufs etc.)?

Pendant la diète protéinée, il est conseillé un apport de 18gr de protéines pures, quatre fois pendant la journée et noter que cette quantité reste dans les limites d’une alimentation normoprotéinée, et non hyperprotéinée à condition de ne pas chercher à augmenter la masse musculaire (comme les culturistes, sprinters, etc.) mais simplement pour la maintenir.

Nous ne fournirons donc pas à l’organisme une quantité de protéines hors normes, et elle ne sera jamais supérieure à la quantité que le foie et les reins peuvent éliminer.

Toutefois, Si nous voulions assumer cette quantité de protéines par jour, en mangeant de la viande par exemple – tenant compte que le coefficient d’utilisation digestive de la viande est de 10 à 12% – il serait nécessaire de manger 720gr de viande par jour. Toutefois à ce point, puisque la viande contient aussi des graisses, avec cette quantité il ne se produirait aucune carence en graisse, mais nous accumulerions une quantité dangereuse d’acide urique. La vérité c’est que dans la nature il n’existe aucun aliment pour maigrir: il existe des glucides (sucres) a 1′etat pur (par exemple: le sucre, pommes de terre, etc.) et des graisses à l’état pur (par exemple l’huile, le beurre, les graisses etc.) mais il n’existe pas de protéines à l’état pur. On pourrait presque affirmer que “maigrir est contre nature”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *