immersion

La récupération à l’eau chez les footballeurs

Pour accroître les performances physiques après une compétition intense, la récupération est très importante pour les footballeurs, pour cela, il est nécessaire de recourir à une méthode très prisée par les scientifiques qui n’est autre que la technique d’immersion dans l’eau.

Méthodes de récupération efficientes

football

Les périodes de compétitions sont souvent stressantes pour les footballeurs. Les entraînements, en plus des différents matchs, s’enchaînent et le corps aussi bien que le mental en prennent un grand coup ; au final, les performances se dégradent si les athlètes ne récupèrent pas rapidement.

La technique d’immersion d’une partie, mais plus généralement du corps au complet, à l’aide de bains est considérée la plus engageante. Deux procédés sont les plus reconnus :
– l’immersion à l’eau froide (IEF)
– et l’hydrothérapie contrastée (HC)

L’immersion dans l’eau froide

Comme son nom l’indique, cette méthode consiste à plonger l’entièreté du corps d’un sportif ou d’une partie dans de l’eau froide pour un quart d’heure de préférence. La température varie entre moins de dix jusqu’à douze degrés Celsius.

L’hydrothérapie contrastée

L’athlète est tout d’abord immergé en eau chaude, d’une température de moins de 40°C, avant d’alterner avec un bain froid de 12°C au maximum, pour un temps minimum de soixante secondes jusqu’à une quinzaine de minutes au plus chacun.

Les vertus de ces méthodes

Globalement, ces procédés ont prouvé être opérants pour apaiser les courbatures engendrées par différentes séances d’entraînement et diminuer l’effet de fatigue pour retrouver de la vigueur.
Mais si on se fie à une étude comparative, il y aurait une certaine différence d’efficacité entre les deux techniques.

Comparaison entre IEF et HC

Après une série de tests performés par un groupe de chercheurs sur une vingtaine et plus de footballeurs australiens après leur match, les résultats ont montré que la récupération en eau froide de la totalité du corps gagne plus en productivité par rapport à son alternative, le froid ayant des effets positifs sur le corps, avec un effet analgésique pour apaiser les douleurs, réduire les œdèmes, mais également les différentes inflammations musculaires subies lors des séances intenses.
Donc une exposition en continu à l’eau froide augmente plus les performances de récupération d’un athlète, que d’alterner à l’eau chaude, la chaleur, ayant notamment le désavantage d’augmenter les effets inflammatoires de l’organisme.

L’immersion dans de l’eau chaude est considérée meilleure en termes de détente et d’après spagonflable.org les gammes de spas transportables sont innombrables et ont l’avantage d’être à des prix abordables pour tous.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *